Biosourcés

LA RESSOURCE

Quelques caractéristiques des biosourcés dans la construction :

 

  • Qualités thermiques et hydriques (hygrothermique)

  • Confort thermique et hygrométrique (pas de sensation d’humidité ni de paroi froide, confort été/hiver)

  • Souplesse d’utilisation et de mise en œuvre

  • Bonne tenue au feu (le béton de chanvre est classé incombustible par la norme française)

  • Puits de carbone (stockage de cO2)

  • Pas ou peu d’émissions de COV

  • Bonne performance acoustique, atténuation des bruits extérieurs

  • Répulsif rongeur naturel dans le cas du chanvre et de la paille (tiges dépourvues de grain)

Définition légale :

Un matériau biosourcé est défini par l’arrêté du 19 novembre 2012, relatif au contenu et conditions d’attribution du label « bâtiment bio-sourcé », pris en application du décret n° 2012-518 du 19 avril 2012 relatif au label « bâtiment biosourcé ».

Cet arrêté précise que l’on entend par :

  • Biomasse : une matière d’origine biologique, à l’exception des matières de formation géologique ou fossile ;

  • Matière biosourcée : une matière issue de la biomasse végétale ou animale pouvant être utilisée comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment.

 

 

Sur ce site, nous traiterons des biosourcés d’origine végétale renouvelables.

 

Les principaux usages des matériaux bio-sourcés sont les suivants :

  • Isolation (murs intérieurs et extérieurs, plafonds, sols, toitures) : béton de chanvre, laine de chanvre, paille compressée, laine de bois …

  • Structure : la paille compressée

  • Décoration intérieure : mortier de chanvre, enduit…

Parmi les matériaux biosourcés le plus utilisés dans la construction :

  • Le chanvre

Sous forme d’enduits et mortier pour la décoration ou de mélange pour l’isolation (rouleaux, panneaux, laine, sous couche, béton végétal)

Le chanvre convient bien pour la rotation des cultures. Il permet d’améliorer le rendement

 

  • La paille

Sous forme de bottes de paille, panneaux compressés, de torchis ou de mélange terre-paille, pour l’isolation et la structure.

L’utilisation de la paille pour la construction permet de valoriser un « co-produit » de culture. Il n’y a pas de concurrence avec les cultures à vocation alimentaire.

Le blé étant la culture dominante en France, c’est la paille de blé qui est le plus souvent utilisée. D’autres céréales peuvent être à l’origine de cette ressource en matériaux (orge, avoine, seigle …).

 

  • Le bois

Sous de multiples formes pour la structure, l’isolation, la décoration : blocs et panneaux, isolants à partir de fibres de bois ….

Voir la rubrique dédiée au bois.